Malfaçon : que doit-on faire auprès de notre assurance ?

Publié le : 29 juin 20225 mins de lecture

Si vous avez acheté un bien neuf et que vous constatez une malfaçon, vous devez en informer le vendeur et lui demander de remédier au problème. Si le vendeur ne répond pas, vous pouvez contacter votre assurance pour savoir si vous êtes couvert. Que ce soit une fuite d’eau, un chauffage qui ne fonctionne pas ou encore des fissures dans les murs, les désagréments sont nombreux. Heureusement, nous avons tous souscrit une assurance habitation qui nous permet de faire face à ces imprévus. Mais que faire auprès de notre assurance lorsqu’on est confronté à une malfaçon ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Vous avez constaté des dommages sur votre bien ? Renseignez-vous auprès de votre assurance !

Vous avez constaté des dommages sur votre bien ? Renseignez-vous auprès de votre assurance ! En effet, si vous avez souscrit une assurance habitation, vous serez couvert en cas de dommages causés par une malfaçon. Tout d’abord, il est important de savoir que la garantie malfaçon ne couvre pas tous les problèmes. En effet, elle ne prend pas en compte les désagréments causés par l’usure du bien ou encore les défauts de construction. Seuls les problèmes qui ont été causés par une erreur de fabrication ou de montage sont couverts par cette garantie. Pour obtenir un remboursement, vous devrez fournir à votre assurance une expertise qui déterminera la cause des dommages. Si vous n’avez pas souscrit d’assurance habitation, vous devrez vous tourner vers le responsable de la construction pour obtenir réparation. Une fois que votre dossier a été étudié, votre assurance vous indiquera si vous êtes couvert ou non par la garantie malfaçon. Si vous êtes couvert, ils prendront en charge les frais de réparation. Si vous n’êtes pas couvert, vous devrez régler les frais de réparation vous-même. En cas de problème de malfaçon, il est donc important de contacter rapidement votre assurance pour savoir si vous êtes couvert ou non. N’hésitez pas à leur fournir tous les justificatifs nécessaires afin qu’ils puissent étudier votre dossier dans les meilleures conditions.

La garantie « biens » de votre assurance habitation prend en charge les dommages matériels subis par votre bien

La garantie « biens » de votre assurance habitation prend en charge les dommages matériels subis par votre bien. Elle intervient en complément de la garantie « responsabilité civile », qui couvre les dommages causés à autrui. Si vous êtes victime d’une malfaçon, vous devez d’abord contacter le professionnel responsable des travaux pour lui signifier votre mécontentement et lui demander de remédier au problème. Si celui-ci refuse ou ne répond pas, vous pouvez saisir la garantie « biens » de votre assurance habitation. Pour cela, vous devez adresser à votre assureur une déclaration de sinistre accompagnée d’un constat amiable (si vous avez pu le réaliser) et d’un devis de réparation. L’assureur procèdera alors à une enquête et déterminera si les dommages subis par votre bien sont couverts par la garantie « biens » de votre assurance habitation. Si tel est le cas, l’assureur prendra en charge les frais de réparation (dans la limite des conditions du contrat) et, le cas échéant, vous indemnisera des dommages causés à votre bien. Vous devrez leur fournir tous les justificatifs nécessaires afin qu’ils puissent étudier votre dossier. Il est important de savoir que vous avez un délai de deux ans à compter de la date de la constatation du dommage pour déclarer le problème à votre assurance. Passé ce délai, vous ne pourrez plus bénéficier de la garantie malfaçon.

Renseignez-vous sur les conditions de cette garantie auprès de votre assureur

La garantie de bon fonctionnement s’applique aux produits défectueux ou mal montés. Elle est valable un an à compter de la date d’achat du bien ou de la fin des travaux. Pour bénéficier de cette garantie, il faut que le sinistre soit couvert par votre assurance et que vous ayez respecté les conditions du contrat. Renseignez-vous donc auprès de votre assureur pour connaître les conditions de cette garantie. Il est important de savoir ce que votre assurance couvre en cas de malfaçon afin de savoir si vous êtes protégé en cas de problème. Si vous n’êtes pas couvert, vous devrez peut-être payer pour les réparations de votre propre poche.

Plan du site